Prévenir le risque juridique

E-reputation, détournement de nom, de marque...illustration

Julie, commerciale chez la SARL CÉTOUFERRE, une entreprise locale de bâtiment bien connue, trouve qu’il se passe des choses étranges depuis la semaine dernière … l’activité est anormalement calme. Pas d’appel, aucune demande de rendez-vous. Elle a même trouvé porte close à deux reprises.

Vendredi, elle a reçu un message d’un de ses clients, Gilbert LABOULE qui lui a demandé de revoir un devis. Pourtant, elle est bien certaine de ne rien lui avoir envoyé récemment.

Samedi, elle est tombée par hasard sur un avis en ligne très peu flatteur. Il est notamment indiqué que les salariés se livrent à des démarchages abusifs à domicile, que les clients se sentent obligés de signer… Pourtant Julie connait et apprécie ses collègues, ce n’est pas possible, il y a certainement une erreur !

Allons voir Monsieur LABOULE, se dit-elle, j’en saurai peut-être un peu plus.

Rendez-vous pris, Julie se rend chez Monsieur LABOULE  qui lui explique que les nouveaux commerciaux de l’entreprise sont très désagréables, qu’ils sont venus plusieurs fois sans rendez-vous à l’heure du déjeuner ce qui a beaucoup énervé son épouse, et qu’il ne sait même plus ce qu’il a signé car on ne lui a pas donné de double du devis. C’est d’ailleurs aussi pour cela qu’il appelait…

Julie ne comprend rien, il n’y a aucun devis en cours pour Monsieur LABOULE !

Pourtant, il en est certain, les collègues de Julie sont venus chez lui, c’était le même logo sur le devis et ils ont bien dit qu’ils étaient de l’entreprise CÉTOUFERRE.

Gilbert commence à être inquiet, il veut tout annuler.  Il a déjà remis 3 chèques,  et c’est sûr les artisans ne viendront jamais. D’ailleurs, ils lui ont forcé la main car ces travaux, il n’en avait pas vraiment besoin.

Julie lui confirme que les commerciaux qui se sont présentés au domicile de son client sont sans aucun doute des imposteurs. Gilbert peut-il lui fournir une description précise des individus ? Il n’y pas de temps à perdre pour déposer plainte pour usurpation d’identité …

Dans les locaux de CÉTOUFERRE, on s’active. Il faut réagir vite pour empêcher ces escrocs de nuire à la notoriété de l’entreprise.

Déjà, les modérateurs des sites d’avis en ligne ont été contactés pour tenter de retirer les avis négatifs…

Face aux propos infondés des détracteurs de l’entreprise, le patron de Julie entend bien rétablir la vérité et retrouver la confiance des clients.

Si besoin,

il fera appel à sa protection juridique qui l’orientera vers un spécialiste de l’e-réputation.

Il se réserve également la possibilité, en fonction des conséquences de cette affaire, d’engager plusieurs procédures. L’une en concurrence déloyale, contre l’entreprise qui a procédé au détournement de nom,  l’autre en diffamation si les propos les plus litigieux n’étaient pas retirés immédiatement par leurs auteurs.

Cfdp Assurances