Prévenir le risque juridique

Soldes 2019 : quels sont vos droits ?

En ce début d’année, Monsieur MARTIN entend bien profiter des soldes et des bonnes affaires.

Dès le premier jour des soldes, il part acheter en vitesse un blouson qu’il avait déjà repéré et essayé et qui bénéficie d’une remise de 70%.

Arrivé chez lui, il s’empresse de l’enfiler et ce n’est qu’à ce moment-là qu’il constate que la doublure de la manche est élimée.

Monsieur MARTIN est terriblement déçu et embêté car il doute que la boutique acceptera de le reprendre.

Il décide de vérifier cela auprès de sa protection juridique.

Son interlocutrice le rassure :

même pendant les soldes, les commerçants restent tenus de délivrer des biens conformes, exempts de tout vice caché.

Monsieur MARTIN peut donc ramener son blouson avec la preuve d’achat et demander un échange ou un remboursement.

Il décide de faire un échange et de prendre un pull - également soldé - pour son fils.

Malheureusement, il s’avère que la couleur dudit pull n’est pas du tout du goût de son fils.

Monsieur MARTIN, fort de son précédent échange, s’engage à aller l’échanger dès le lendemain.

Or, le commerçant lui refuse l’échange arguant qu’il n’est pas tenu d’échanger ou de rembourser un bien soldé dès lors qu’il est conforme et qu’il ne présente pas de vice caché.

Monsieur MARTIN s’empresse de rappeler sa protection juridique pour en avoir confirmation.

Effectivement, le commerçant est dans son bon droit.  Monsieur MARTIN peut simplement espérer un geste commercial de sa part.

En revanche, si la boutique avait expressément fait la promotion d’un échange ou d’un remboursement pendant les soldes, Monsieur MARTIN aurait pu changer le pull de son fils.

Déçu, Monsieur MARTIN se dit qu’il aura plus de chance en ligne, et il décide de commander un lave-linge. A la réception de ce dernier, il constate que ce dernier ne rentre pas dans l’emplacement qui lui est réservé … Il semble qu’il se soit trompé dans la prise de mesures.

Pas de panique !

S’agissant des achats en ligne – soldés ou non – il est toujours possible de se rétracter dans les 15 jours à compter de la réception de la commande et ce, sans avoir à se justifier !

Monsieur MARTIN pourra donc retourner son lave-linge.

Cfdp Assurances